Elle réunit chaque mois des paroissiens africains, avec un prêtre. Après un repas fraternel, un thème de réflexion à partir des situations concrètes est éclairé par la Parole de Dieu.

Cette communauté relève de la "pastorale diocésaine des migrants". Elle permet de tisser des liens d'Eglise, et permet aussi des rencontres à domicile, particulièrement au moment des deuils ; temps fraternel de prière d'autant plus nécessaire que souvent la famille en deuil est "au pays".

Elle veut aussi permettre à chacun de se sentir davantage membre de la paroisse, participant à ses célébrations et à sa vie.