Chers paroissiens,

Vous l'avez entendu, comme moi ce matin, les messes peuvent dorénavant reprendre. voici le communiqué de presse.
https://www.interieur.gouv.fr/Le-ministre/Communiques/Communique-de-presse-de-Christophe-Castaner-sur-la-reprise-des-ceremonies-religieuses  

Pour notre vie de foi, pour notre vie communautaire, nous ne pouvons que rendre grâce à Dieu pour cette reprise, même si elle sera évidemment encadrée.

Sachez que sur Meudon la forêt, les messes dominicales ne reprendront que la semaine prochaine, pour la Pentecôte donc, afin que nous puissions préparer pour vous l'accueil nécessaire de chacun de vous à ces messes,  et dans les conditions sanitaires demandées compte tenu du contexte de la Pandémie.

Je donnerai davantage de précisions dans les prochains jours, mais sachez déjà, qu'il faudra que vous veniez avec votre propre masque et avec du gel hydro alccolique.

Notre église est grande mais les espacements nécessaires réduisent les capacités d'accueil. S'il semble toutefois possible d'accueillir tout le monde entre les deux messes, celle du samedi soir à 18h30 et celle du dimanche matin, à 10h30, il faut impérativement mieux répartir les venues des uns et des autres entre ces deux messes et qu'un certain nombre d'entre vous puissent venir le samedi soir à la place du dimanche matin.

Je vous détaillerai dans la semaine les moyens que nous mettrons en oeuvre pour que vous soyez rassurés sur les conditions d'accueil et que nous puissions enfin reprendre nos célébrations et communier.

Portons cette reprise dans notre prière.

Dans l'attente de la Pentecôte

Père Xavier PALLATIN

voici la méditation que je propose en ce 7ième dimanche de Pâques : 

Le contexte de l’évangile de ce jour est important. Nous sommes dans ces longs chapitres de Saint Jean où Jésus, quelques heures avant de mourir, et le sachant, nous livre ses dernières paroles : c’est un peu son testament qu’il nous laisse. Dans ce chapitre 17 que nous lisons, c’est la longue prière de Jésus à son Père, à l’heure où il passe de ce monde à son Père.  Alors que d’autres évangélistes nous indiquent que Jésus partait souvent seul pour prier, sans nous dévoiler ce qu’il disait, St Jean nous décrit là le contenu de la prière de Jésus. Nous pénétrons dans l’intimité de sa prière et cela est plutôt rare.
Les évangiles nous ont laissé quelques traces de la prière de Jésus : quelques phrases au moment de la croix. Il avait aussi appris à ses disciples à prier. Lorsque Jésus partait seul prier et que ses disciples voulaient apprendre à prier eux aussi, Jésus leur a laissé le Notre Père. Quelques heures avant de mourir les autres évangélistes mentionnent la prière d’agonie de Jésus à Gethsémani, mais là aussi phrases seulement.
Saint Jean ne mentionne pas cette prière à Gethsémani mais nous livre cette autre prière de Jésus, beaucoup plus longue, tout le chapitre 17, quelques heures avant de mourir.
Jésus demande que par lui, et sur lui vienne la Gloire de Dieu. Ce n’est pas seulement de la résurrection dont il s’agit, mais d’abord une demande qui concerne la croix, pour que de la croix, la gloire de Dieu puisse s’y manifester. Pour que sur cette croix, le visage de son Père puisse pleinement se révéler, pour que par lui, en le voyant sur la croix, le monde croie qu’il est le Fils de Dieu, le monde découvre en Jésus l’amour infini du Père.
Dans cette prière, juste avant de mourir, Jésus relit aussi toute l’action qu’il a accomplie auprès de ses disciples. Jésus rend grâce et constate la réception de cette Bonne Nouvelle auprès des apôtres : ils ont gardé fidèlement ta parole, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, ils ont reçu tes paroles, ils ont reconnu que Jésus était venu d’auprès du Père. Jésus, avant de rejoindre son Père, relit et vérifie que la mission confiée a bien été reçue par ses disciples.  
Cette prière est pleine de paradoxe et ne cesse pas de nous étonner. Si vraiment les disciples ont reçu cette Parole, pourquoi quelques minutes après cette prière, lorsque Jésus est arrêté, pourquoi se sont-ils enfuis ? Et comment la gloire dont Jésus parle peut-elle se révéler sur une croix, lieu de la souffrance, de la mort et de l’abandon.
Lorsque Jésus prie, il voit au-delà, au-delà de ce que les hommes peuvent voir et comprendre. La prière de Jésus pénètre plus profondément dans la vérité des événements. Nous sommes invités nous aussi à ouvrir les yeux de la foi, pour voir comme Dieu regarde le monde. Car au-delà de la croix, c’est l’amour de Dieu qui se révèle dans sa mort.
Nous sommes invités à regarder le monde, non à partir des échecs apparents, des tombeaux humainement visibles, mais à partir du don et de l’amour donné qui, lui seul, est fructueux.
De même, lorsque les disciples fuient, ce qui peut rappeler notre attitude, nous sommes invités à nous souvenir de ce que Dieu fait et a fait invisiblement pour nous : il nous a fait connaitre le nom de Dieu, il nous a donné les paroles du Père. C’est précieux et ça change tout de se souvenir de tout ce que Dieu a fait pour nous. Par-delà nos infidélités qui pourraient nous faire douter, par-delà nos doutes qui pourraient nous faire désespérer, Jésus, lui, continue et confirme que nous avons tout reçu du Père, que nous avons tout pour revenir au père, parce qu’il nous aime, qu’il prie pour nous et qu’il nous a déjà sauvé, qu’il nous a tout donné. Voilà tout ce que dit Jésus dans sa prière pour tous ses disciples, alors qu’il sait que dans quelques instants il va être trahi, renié, abandonné, et mourir. Il redit à son Père son entière confiance en eux, en nous donc et nous confie à son Père.
Nous sommes invités à voir tout ce que Dieu fait pour nous, invisiblement.
En nous aussi, dans la prière comme dans l’action, par-delà de ce qui peut apparaître au monde comme un échec, par-delà nos infidélités, nos abandons, l’œuvre de Dieu progresse et poursuit sa course.
Nous devons nous appuyer sur cette certitude d’être lié au Christ, si intimement qu’en nous, par nos paroles et nos actions, c’est l’œuvre de Dieu qui se révèle au monde, même mystérieusement.
A l’approche de la Pentecôte, alors que les messes vont reprennent sur notre paroisse, demandons à l’Esprit saint qu’il vienne raviver en son Eglise la foi, l’espérance et la charité, et à travers nous, pour le salut du monde entier

Voilà de quoi prier en famille avec la liturgie de ce dimanche
https://fr.aleteia.org/2020/05/23/celebrer-le-7e-dimanche-de-paques-a-la-maison-le-24-mai-2020/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=daily_newsletter&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr  

La messe diocésaine aura lieu, ce dimanche 24 mai à 11h sur la chaine youtube du diocèse
https://diocese92.fr/  

Voici les propositions catéchétiques pour ce dimanche :  PJ 1, PJ 2, PJ 3, PJ 4, PJ 5

Pour les jeunes de l'aumônerie
Voici une vidéo sur les sacrements : https://www.youtube.com/watch?v=BMBkZFNckPs

Voici le lien pour la méditation du père Marc, qui nous fait, comme chaque dimanche de confinement, partager une méditation sur la prière par ce lien École De Prière #11 - Les Psaumes

Je rappelle que le service des vocations du diocèse de Nanterre, propose une neuvaine de prière, entre l'ascension et la Pentecote, du 22 au 30 mai par l'intercession de l'abbé Joëssel (1908-1940, vicaire à Asnières-Sur-Seine, à l’occasion des 80 ans de sa mort) pour demander des vocations pour notre diocèse à suivre avec le livret ci-joint (également disponible sur le site du diocèse : https://biturl.top/rQNf6b )
Une vidéo qui présente la vie de l’abbé Joëssel est également disponible sur le lien suivant : https://youtu.be/_4H1owRcywo

Très bon dimanche
Père Xavier