Tous... Saints

Lors du pèlerinage à Lourdes, les différentes pauvretés de sainte Bernadette nous ont été rappelées. Elle le dira elle-même « si la Vierge m’a choisie, c’est parce que j’étais la plus ignorante ». Dans le spectacle musical sur Sainte Bernadette auquel nous avons assisté, un des refrains disait « je suis née dans la boue, parce que c’était ma place, alors pourquoi moi ?... si ce n’est pour vous ! ».
Bernadette a été choisie, parce qu’elle était la plus petite, la plus pauvre, la plus humble, celle à laquelle personne n’aurait pensé, pas même elle. Voilà qui change radicalement notre idée sur la sainteté : nous la développons de manière bien excessive parfois en accentuant le coté extraordinaire de ces personnes, mais avec le danger de croire alors qu’elle nous est inaccessible et ne nous concerne pas.

Parce qu’elle était une fille toute simple, choisie par Dieu, sainte Bernadette nous rappelle que la sainteté est aussi pour nous, est à notre portée, qui que nous soyons, quelles que soient nos pauvretés : Dieu appelle chacun de nous.

Pourquoi moi ? se demandait Bernadette. Si ce n’est pour vous. La sainteté de Bernadette est dans sa réponse, dans la manière dont elle a orienté chaque instant de sa vie vers les autres. La sainteté est à notre portée si nous orientons les gestes les plus quotidiens de nos vies vers les autres. On comprend alors que la fête de la Toussaint ne se limite pas à ceux inscrits dans le calendrier mais s’étend à tous les anonymes, connus de Dieu seul, et qui nous ressemblent.

C’est dans cette même espérance que nous prions le 2 novembre pour les défunts, pour qu’eux aussi le deviennent.

Bonne fête à chacun,

Père Xavier Pallatin